24 avr. 2017

Tout sur les nouveaux Rouge Laque de Bourjois

Depuis que j'ai repris le blog (il y a déjà un peu plus d'un an maintenant - vous le croyez ça ? ;), j'essaye de me tenir à peu près au courant des dernières nouveautés - notamment en matière de make up - aussi bien par passion que par "conscience professionnelle". Mais il m'arrive encore de passer à côté de pas mal de chouettes annonces, de jolis lancements et de belles nouveautés. Il n'est donc pas rare que je vous présente des choses sur le blog avec 36 trains de retard. Quand Bourjois m'a contactée pour me demander si je souhaitais tester leur nouvelle gamme de rouges à lèvres (gamme que j'étais censée avoir déjà vue sur les réseaux sociaux - mais vous connaissez mon amour pour les réseaux sociaux, hum...), j'ai été quelque peu perturbée. "Gnééé ? Une nouvelle gamme de rouges à lèvres ? Laquelle ? Où çaaa ?". Et puis j'ai été jeter un oeil au communiqué de presse et mon coeur s'est (bien évidemment) emballé.


Car vous le savez, s'il y a une nana sur Terre qui raffole des hybrides à lèvres signés Bourjois - je parle bien sûr des Rouge Edition Velvet qu'on ne présente plus mais aussi des Rouge Edition Aqua Laque et des Rouge Edition Souffle de Velvet - c'est bien moi ! Bourjois a donc décidé de remettre ça une quatrième fois, mais avec une gamme de bidules à lèvres un poil différente. Fini les déclinaisons des inégalables Rouge Edition Velvet, une nouvelle ère "rouge à lèvresque" s'ouvre chez Bourjois avec les Rouge Laque, leurs premiers vrais rouges à lèvres liquides et laqués ultra-pigmentés.

22 avr. 2017

1 semaine / 5 nouveautés [#33]

(Presque) dernière ligne droite avant l'arrivée du mois de mai et de ses multiples nouveautés. Mon "no buy" ayant pris fin ces derniers jours, je m'intéresse - avec un peu plus d'envie - à ce qui se trame et je trépigne d'impatience à l'idée de découvrir les collections de maquillage que nous réservent les grandes (et les moins grandes) maisons pour l'été prochain. Et pourtant, vous le savez, les collections estivales ne sont pas forcément mes favorites, les marques mettant bien souvent en avant des couleurs aux tonalités chaudes et des poudres bronzantes en veux-tu en voilà (ce qui n'est pas forcément ma tasse de thé). Toujours est-il que, pour le moment, je n'ai pas fait ma curieuse et je ne sais pas vraiment ce qui nous attend.


En attendant, et je ne peux le nier, mon cerveau est petit à petit en train de se mettre en mode printemps/été. Ayé, je commence à porter à nouveau des rouges à lèvres aux couleurs flashy (le retour du rose vif et du fuchsia que j'ai pourtant délaissés pendant de longs mois). Je mets peu à peu de côté le mat (en matière de lipsticks mais aussi en matière de fards à paupières), je fais une fixation sur tout ce qui a un fini métallique/chromé (palettes cosmiques et autres top coats à effets pour les lèvres) et j'ai envie de changer de fond de teint pour retourner à une formule plus fraîche (comme je vous en ai parlé la semaine dernière). Bref, ça sent bon l'arrivée des beaux jours et ça fait du bien au moral tout ça. Voici d'ailleurs les 5 nouveautés make up qui m'ont tapé dans l'oeil cette semaine.

20 avr. 2017

Pourquoi je suis tombée amoureuse d'une brosse lissante

Ma vie capillaire est on ne peut plus passionnante. Je crois que je pourrais écrire un livre sur ma tignasse tellement j'ai une relation particulière avec elle. Je ne le laisse pas vraiment paraître sur le blog (puisque je ne suis pas de celles qui se font les coiffures les plus excentriques de la Terre - tresses bohèmes et autres couleurs licorne) mais mes cheveux, j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux. Non pas que ça ne me fait pas rêver toutes ces jolies coiffures qu'on nous promet de réaliser "facilement" grâce aux 50 millions de tuto que l'on peut trouver sur Youtube, mais je n'ai pas vraiment la nature de cheveux idéale pour pouvoir me faire plaisir de ce côté là. Je n'ai pas une masse capillaire de folie (à part quand je suis enceinte mais je ne vais pas être enceinte toute ma vie quand-même !! ;), j'ai le cheveu relativement fin et même un peu mousseux quand y a un truc qui le chiffonne. Bref, c'est génial !


Ajoutez à cela que je suis une éternelle insatisfaite (quand j'ai les cheveux courts, je les veux longs et quand ils sont enfin longs, j'ai envie d'un beau carré), que je suis une barbierophobe invétérée (la faute aux multiples massacres de choucroute que j'ai subis chez le coiffeur), que je ne m'aime pas avec les cheveux attachés et que j'ai bien (trop) souvent la flemme : vous obtenez la nana qui ne se coiffe pour ainsi dire jamais, ou presque. Oui, je me brosse les cheveux, je me les sèche parfois après les avoir lavés et il m'arrive même de me faire un petit brushing pour être un minimum présentable, mais c'est bien tout. Et puis j'ai été contactée par la marque Trendyliss pour tester leur brosse lissante : la Lily Brush. Loin d'être hyper emballée par ce genre d'instrument (j'ai pour ainsi dire 4 lisseurs, 1 boîte de bigoudis chauffants et 3 fers à boucler qui prennent la poussière dans mon placard de salle de bain), j'ai quand même accepté de donner sa chance à cette petite chose que je ne possédais pas jusqu'alors.

18 avr. 2017

Ma routine soins du visage : retour à l'essentiel

Voilà un sacré bout de temps maintenant que je ne vous ai pas causé "routine soins du visage". La raison ? Eh bien elle est toute simple : je n'ai tout simplement plus de "routine" (à proprement parler) et je vous en avais d'ailleurs déjà touché quelques mots dans ce billet (datant tout de même du mois de janvier !). Il faut dire que ma peau va beaucoup mieux depuis près d'un an maintenant, Rosa (= ma très chère rosacée) me fichant plus ou moins la paix depuis que j'ai commencé mon traitement (pour la piqûre de rappel, c'est par ici). Ma peau me laissant donc enfin tranquille, je prends le parti (depuis plusieurs mois maintenant) de la laisser tranquille et de ne plus allez au-devant de ses besoins comme je pouvais le faire auparavant pour suivre coûte que coûte cette sacro-sainte routine bi-quotidienne "démaquillage, nettoyage et hydratation".


Il n'en reste pas moins que j'ai quand-même parfois quelques rechutes (elles vont souvent de paire avec mon cycle menstruel si vous voulez tout savoir) et qu'en cas de coup de mou, c'est toujours un peu le début de l'angoisse, la peur que tout recommence et que mon traitement ne fasse finalement plus effet (cela fait quand même plus d'un an que je le suis alors qu'on m'a conseillé de faire des pauses - conseil que je n'ai jusqu'alors pas eu le courage de mettre en application). Dans tous les cas, et quel que soit l'état de ma peau (bons jours ou mauvais jours), je suis une seule et même ligne de conduite : less is more. Je suis revenue à mes essentiels concernant les soins et c'est définitivement en en faisant le moins possible que ma peau se porte le mieux.